vendredi 1 août 2014

Deuxième semaine avec Climsom

Bonjour à tous !

Pour rappel, je teste en ce moment le surmatelas Climsom Intense, j'ai déjà présenté mon ressenti au bout de 7 jours, et à nouveau je reviens vers vous après une autre semaine à le tester ...

Je rappelle aussi qu'il s'agit là de mon expérience personnelle sur ce produit, c'est MON avis selon MES sensations. Je ne suis pas responsable si cela devait être inefficace chez vous, évidemment. 
Et comme je l'ai déjà dit : je ne suis (toujours) pas non plus mandatée par la société Climsom pour en faire la pub, je rend simplement compte du test que j'effectue pour eux et qui pourrait vous intéresser.



Déjà deux semaines que je teste le Climsom Intense, ça passe vite ! Et je n'en vois que du bien : pas une seule crise en deux semaines, si bien que je commence à songer à voir avec mon médecin pour diminuer les doses de mon traitement (car en plus je vais faire des séances d'acupuncture pour me soulager). Je n'irais pas jusqu'à dire que c'est un appareil miracle (rien que l'heure à laquelle j'écris montre que le Climsom ne m'aide pas à dormir quand l'insomnie me prend, mais au moins, je n’ai pas de crise, c'est le principal). De fait, bien que cet appareil ne m'aide pas à dormir, il m'empêche d'avoir mal, donc je dors tout de même mieux (ceux qui souffrent de cette maladie le savent : on dors toujours plus agréablement sans crise ^^). Je me sens déjà moins fatiguée, du coup.

Sincèrement, je suis plus que ravie d'avoir accepté de servir de "cobaye", ces deux premières semaines prouvent que dans mon cas le Climsom Intense est plus qu'utile. Et vu sa taille on peut même voyager avec, ce qui peut être très appréciable quand on prend des vacances dans des endroits chauds. Et puis je suis étonnée par le réservoir : les premiers jours, j'ai du remettre de l'eau plusieurs fois, mais là, en une semaine et demi environ, l'eau n'a quasiment pas baissée, et pourtant il tourne à plein régime toutes les nuits de 23h à au moins 8h ... C'est aussi un bon point. 

En fait, je ne vois que deux gros inconvénients, qui au final ne sont pas si gros que ça : le bruit, qui peut effectivement être gênant quand on a une faible tolérance au bruit (il me dérange un peu au moment où je tente de m'endormir, mais je l'oubli vite) et le fait de devoir souvent chercher la température idéale (là, il fait moins chaud, j'ai donc du revoir à la hausse la température, sauf ces deux derniers jours, je m'agite beaucoup et j'ai du mettre à 20°C au lieu de 22°C) mais ça encore, je m'y attendais.

Il faudra tout de même que je teste le côté non-matelassé et aussi sans la housse pour voir, il est vrai que dormir sur le côté matelassé de la housse me suffit amplement donc je n'ai pas encore eu besoin d'une température plus intense.

Voilà pour mon deuxième (et rapide) compte rendu !

Bonne journée, bon week end !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Et vous ?