vendredi 8 août 2014

Troisième semaine avec Climsom

Bonjour tout le monde !

Après trois semaines de test du surmatelas climatisé Climsom Intense, voici donc mon troisième rapport. Pour rappel, vous pouvez relire mes avis après une semaine puis après deux semaines

Je rappelle encore une fois qu'il s'agit là de mon expérience personnelle sur ce produit, c'est MON avis selon MES sensations. Je ne suis pas responsable si cela devait être inefficace chez vous, évidemment. 
Et je le redit : je ne suis (toujours) pas mandatée par la société Climsom pour en faire la pub, je rend simplement compte du test que j'effectue pour eux et qui pourrait vous intéresser.

Voici donc ce que je constate après trois semaines d'utilisation ...

J'avoue que je n'ai pas grand chose à dire de plus que les autres fois. Je n'ai toujours pas eu de crise, et 20°C semble être ma température idéale : ce matin, j'ai eu chaud, et j'ai senti que si je ne baissais pas la température (j'étais entre 21 et 22 je pense) j'allais avoir une crise. Mais du coup, quand j'ai vu l'heure je me suis carrément levée ^^. Et sans engourdissement alors que la machine était toujours en marche (comme quoi, ce n'est pas systématique).

Depuis ces trois semaines que j'ai ce surmatelas, je dois avouer que je dors beaucoup mieux, et surtout je me réveille moins. Et vu que je me sens de moins en moins fatiguée au réveil, j'imagine que je dois faire aussi très peu de micro-réveils (ce qui est lié à notre pathologie, je le rappelle, le sjsr s'accompagnant généralement de mouvements périodiques involontaires durant le sommeil causant des micro-réveils qui perturbent la qualité de notre sommeil, engendrant une extrême fatigue même après plus de 8h de sommeil). De fait, étant moins fatiguée, je suis moins sujette aux symptômes de la dépression : je pleure moins facilement, j'ai beaucoup moins de sautes d'humeur, je suis moins fatiguée en journée, j'ai beaucoup moins d'idées noires en tête ... En trois mots : je vais mieux. 

Dans mon cas, ce surmatelas est un petit miracle, il faut l'avouer. Ce n'est pas lui directement qui m'aide à dormir, mais par son action il favorise l'endormissement et améliore la qualité de mon sommeil en empêchant les symptômes de la maladie de se déclarer. Oh bien sûr, j'étais persuadée que ça allait fonctionner, vu qu'avant j'utilisais déjà l'action du froid pour calmer mes crises. Mais j'avoue que je ne pensais pas que pour moi ça fonctionnerait aussi bien. 

Evidemment, comme tous les malades du sjsr réagissent différemment, il n'est pas dit que cela marche aussi bien pour tout le monde. Mais me concernant, je pense vraiment que ce surmatelas, avec cette taille précise, peut aider beaucoup de malades du sjsr comme moi. 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Et vous ?